Loi de finances 2014 : Plafonnement des effets du quotient familial

A compter de l’imposition des revenus 2013, la réduction d’impôt sur le revenu procurée par le rattachement d’un enfant au foyer fiscal ne pourra excéder 1 500€    par demi -part (ou 750€ par quart de part).

Pour les revenus 2012 cet avantage était limité à 2 000€, 2 336€ pour les revenus 2011.

Optimiser votre Impôt sur le revenu en ne rattachant plus vos enfants majeurs

Si vous avez des enfants majeurs  et sans revenus, il  peut être  plus intéressant de leur verser une pension alimentaire déductible de votre impôt sur le revenu dans la limite de 5 698€ et de ne pas rattacher votre enfant au foyer fiscal.

Ainsi pour un foyer fiscal imposé à la tranche marginale de 30 %, le versement d’une pension alimentaire de 5 698€ procure une réduction d’impôt de 5 698€ * 30% soit 1 709€ ( contre seulement 1 500€ en cas de rattachement de votre enfant au foyer fiscal).

Votre enfant  majeur déclarera cette pension alimentaire  comme un revenu qu’il mentionnera sur sa déclaration. S’il ne possède pas d’autres revenus, il ne sera pas imposable.

Pour un foyer fiscal imposé à 45%, la réduction d’impôt pour le versement de la pension alimentaire s’élève à 2 564€ (contre seulement 1 500€ en cas de rattachement de votre enfant au foyer fiscal).